Actualités

Le laboratoire Inovalys vous accompagne dans la validation de votre analyse de risque acrylamide dans les aliments

retour aux actus
L’acrylamide est un contaminant tel que définie le règlement CEE 315/93 du conseil. Il constitue, à ce titre un danger chimique dans la chaine alimentaire et est classé «cancérogène probable pour l’homme ». Ce règlement, applicable en avril 2018, rend obligatoire la réalisation d’analyses afin de vérifier que les mesures d’atténuation de la teneur en acrylamide sont efficaces chez les opérateurs hors vente au détail. Le laboratoire Inovalys est accrédité* pour réaliser la recherche d'acrylamide.

L’acrylamide est l’une des 9 substances jugées préoccupantes par l’ANSES, suite à l’étude ETA sur les enfants de moins de trois ans.

Le règlement  UE 2017/2158, vient de rendre obligatoire à partir d’avril 2018 la réalisation d’analyses afin de vérifier que les mesures d’atténuation de la teneur en acrylamide sont efficaces chez les opérateurs.

En Annexe I du règlement, des mesures d’atténuation sont spécifiées par type de produit:

 

  • Frites, autres produits (frits par immersion dans l’huile) coupés et chips en tranches à base de pomme de terre fraiches.
  • Chips, snacks, crackers et autres produits de pommes de terre à base de pâte de pomme de terre.
  • Pain
  • Céréales pour petits déjeuner ( à l’exception du porridge)
  • Produits de boulangerie fine : cookies, biscuits, biscottes, barres de céréales, scones, gaufrettes, pain d’épices, petites crêpes épaisses, ainsi que crackers, pains croustillants de substitution du pain. Dans cette catégorie un cracker est un biscuit sec ( un produit cuits à base de farine de céréales)
  • Café : Café torréfié et instantané
  • Succédané de café contenant plus de 50% de céréales ou de chicorée
  • Denrées alimentaires pour bébés et préparation à base de cérales destinées aux nourrissons et aux enfants en bas âges, telles que définies dans le règlement UE 609/2013 du parlement européen et du Conseil

Les opérateurs qui fabriquent et commercialisent des denrées alimentaires concernées par le règlement UE 2017/215 doivent mettre en place des mesures d'atténuation afin d'atteindre des teneurs en acrylamide inférieures aux teneurs de référence.

Chez les boulangers en remise directe, le pain étant concerné par le sujet, seules des mesures d’atténuation sont attendues (pas d’analyses). Cependant il reste nécessaire de s’assurer d’un certain nombre de précautions lors de la fabrication du pain.

Inovalys est accrédité* pour réaliser le recherche d'acrylamide dans les aliments. La liste des matrices analysables est disponible en cliquant sur le lien suivant .


Vous souhaitez avoir plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter.

 

 

vers le haut
Save as PDFRSS
Save as PDF