ŒNOLOGIE

Organisme d’inspection (OIV)

L'organisme d'inspection a été créé en 2008 suite à la réforme des modalités de reconnaissance et de contrôle des Signes d'Identification de la Qualité et de l'Origine, et en particulier des vins sous Appellation d'Origine Contrôlée (terme français) ou Protégée (terme européen).

Accrédité COFRAC depuis 2011 selon la norme ISO 17020, il est chargé du contrôle des conditions de production et des vins produits par les AOC Muscadet, Gros Plant du pays Nantais et Coteaux d'Ancenis. Ce contrôle est une prestation d'inspection réalisée à la demande de l'organisme de défense et de gestion (ODG) des AOC concernées.

Ses missions intègrent le contrôle des vignes, des chais, et des prélèvements d'échantillons afin de réaliser des analyses physico-chimiques et le contrôle organoleptique (dégustation) des produits conditionnés pour leur commercialisation ou faisant l'objet de transactions en vrac.

En 2016, sur  l'ensemble du vignoble des 3 appellations, l’organisme d’inspection a réalisé le contrôle de 516 ha de vignes et le contrôle d'environ 100 chais. Il a également assuré le prélèvement de plus de 900 échantillons sur la région et l'ensemble du territoire national, demandé l'analyse de la moitié de ceux-ci environ et organisé la dégustation de la totalité de ces 900 échantillons.

Les résultats des contrôles réalisés par Inovalys Inspection sont transmis aux producteurs et à l'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité) qui décide de la conduite à tenir lorsqu'une non-conformité est mise en évidence par le contrôle.

Actualités

Laboratoire Inovalys / affaire Lactalis

Pour faire suite aux informations diffusées dans les médias ces derniers jours, le laboratoire Inovalys, laboratoire public indépendant, tient à préciser qu'il n’est pas le laboratoire sous-traitant pour les autocontrôles du Groupe Lactalis.

Analyse des eaux de puits et de forage

Les eaux de puits et de forages peuvent être utilisées pour le jardinage, le remplissage de piscine, les WC, le lave-linge voir l’alimentation. Mais sont-elles sans danger ?

vers le haut
Save as PDFRSS
Save as PDF