Actualités

Analyses microbiologiques à réaliser sur boues hygiénisées de station d’épuration / Covid19

retour aux actus
Inovalys réalise les analyses microbiologiques préconisées par la circulaire du 2 avril 2020 sur les boues de station d’épuration qui doivent obligatoirement être hygiénisées en vue d’un épandage agricole

 

SPECIAL COVID19 :

Dans le contexte actuel de l’épidémie de Coronavirus COVID19, la circulaire ministérielle du 2 avril 2020 impose que toutes les boues destinées à l’épandage agricole doivent préalablement subir obligatoirement un traitement d’hygiénisation (tel que le compostage, le séchage thermique, la digestion anaérobie thermophile (méthanisation) ou le chaulage).

Pour la surveillance analytique de ces boues hygiénisées, la circulaire préconise le doublement de la fréquence des analyses microbiologiques prévues par l’article 16 de l’arrêté du 8 janvier 1998 (voir détail ci-dessous).
Inovalys réalise l’ensemble de ces analyses.

A noter également qu’Inovalys, habilité pour les tests PCR - COVID19 sur des prélèvements humains, est également en mesure de les proposer sur les boues (en savoir plus : analyse du COVID19 dans les boues de station d’épuration) .

Analyses microbiologiques à réaliser sur boues hygiénisées conformément à la circulaire du 2 avril 2020, selon l’arrêté du 8 janvier 1998 :

  • L’analyse de surveillance de routine type "COLI44MS" comprend :

    • Coliformes thermotolérants (E. coli)

Le délai d’analyse est de 5 jours ouvrés maximum

  • L’analyse microbiologique complète  type « MIC-HYGIENISATION », comprend :

    • Salmonelles (recherche et dénombrement selon NPP)
    • Œuf d’helminthes pathogènes viables (recherche, dénombrement et viabilité)
    • Entérovirus
    • Coliformes thermotolérants (E.coli) (1)

Remarque concernant les délais d’analyses :

  • le délai d’analyse pour « Œuf d’helminthes pathogènes viables (recherche, dénombrement et viabilité) » est de 5 jours ouvrés maximum
  • le délais d’analyse pour « Salmonelles (recherche et dénombrement selon NPP) est de 5 jours ouvrés maximum
  • le délai d’analyse est d’environ 3 mois pour les analyses d’entérovirus compte-tenue de la méthode réglementaire par culture à mettre en œuvre selon l’arrêté du 8 janvier 1998

(Remarque : Vous pouvez avoir accès à vos résultats « en direct », au fur et à mesure de leur production, en demandant un accès via notre site extranet)

Les teneurs limites réglementaires à respecter pour les analyses microbiologiques sont indiquées dans le tableau 2

Tableau 2 : Teneurs limites analyses microbiologiques « boues hygiénisées »

Analyses Teneurs limites
(dans 10 g de MS)
Salmonelles < 8 NPP / 10 g MS
Oeufs d'helminthes pathogènes viables < 3 / 10 g MS
Entérovirus < 3 NPPUC / 10 g MS

Coliformes thermotolérantes (E.coli)
(pas de limite, résultat / g MS)

MS = Matière Sèche
NPP = Nombre le Plus Probable
NPPUC = Nombre le Plus Probable d'Unités Cytopathogènes

Formulation des demandes d’analyses à Inovalys :

Pour toute demande de devis à réaliser via le site internet inovalys.fr, il faut préciser :

  • Produit à analyser* : Boue hygiénisée de station d’épuration, destinée à l’épandage agricole.  (BDS-DIV)
  • Analyses demandées* : Analyses selon la circulaire ministérielle du 2 avril 2020 et l’arrêté du 8 janvier 1998 :

    • Analyse de surveillance de routine : "COLI44MS"
      Ou
    • Analyse microbiologique complète : "MIC-HYGIENISATION"

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter à contact@remove-this.inovalys.fr ou au 02 51 85 44 44.

 

Actualités

Le laboratoire Inovalys analyse la patuline sur les produits à base de pomme

La patuline est une mycotoxine synthétisée par diverses espèces de champignons microscopiques (Aspergillus sp. Et Penicillium sp.) qui se développent notamment sur les fruits. La patuline peut avoir des conséquences néfastes sur la santé humaine.

Quelles analyses faire sur les sédiments pluviaux ?

Les bassins de rétention/décantation ou d’infiltration des eaux pluviales ou les fossés en bordure de routes ("noues") récupèrent des eaux pluviales chargées en particules solides. Leur décantation génère des sédiments « pluviaux » souvent chargés en éléments polluants. Inovalys les analyse.

vers le haut
Save as PDFRSS
Save as PDF