Biologie vétérinaire Santé Animale

Biologie moléculaire

La biologie moléculaire permet de procéder à de nouvelles analyses, avec précision et rapidité, sur des infections ou maladies potentiellement dangereuses pour l’homme et l’animal, jusqu’alors difficilement détectables.

Réaction de Polymérisation en Chaîne(PCR)

Cette méthode de biologie moléculaire permet de détecter de façon reproductible de très faibles quantités d’agents pathogènes dans des prélèvements de nature variée. La PCR permet entre autres de dépister la fièvre catarrhale ovine également appelée maladie de la langue bleue transmise aux ruminants par les insectes.

Génotypage

La biologie moléculaire est aussi utilisée pour le génotypage des ovins en vue de la sélection des béliers et brebis reproducteurs résistants à la maladie de la tremblante.

Biologie Moléculaire Alimentaire

La biologie moléculaire est également au service de la sécurité alimentaire et met en évidence certains gènes de virulence dont ceux des Salmonella, Listeria, Escherichia coli entéropathogènes (O157:H7, O111, O104, O26, …) présents notamment dans les steaks hachés, produits laitiers et produits végétaux.

Actualités

"DigAgri 2 et DigAgri 3": Quelles analyses à réaliser sur les digestats de méthanisation agricole?

L'arrêté du 8 août 2019 décrit les cahiers des charges «CDC DigAgri 2 et DigAgri 3» et en particulier les analyses à réaliser et les valeurs limites à respecter, pour la mise sur le marché et l’utilisation de digestats de méthanisation agricoles en tant que matières fertilisantes en vrac.

"DigAgri 1": Quelles analyses à réaliser sur les digestats de méthanisation agricole?

L'arrêté du 13 juin 2017 décrit le cahier des charges «CDC Dig Agri 1» et en particulier les analyses à réaliser et les valeurs limites à respecter, pour la mise sur le marché et l’utilisation de digestats de méthanisation agricoles en tant que matières fertilisantes en vrac.

vers le haut
Save as PDFRSS
Save as PDF