Alimentaire

Que faire lorsque j'ai acheté un aliment ayant un mauvais goût ?

La réponse d’Inovalys

De nombreuses causes peuvent provoquer un mauvais goût dans un aliment :

  • certains composants ont naturellement un goût prononcé auquel vous n'êtes pas habitués (certains fromages par exemple) ;
  • un des composants a mal évolué au cours de la conservation : on parle alors d'altération. L'altération peut être d'origine microbienne ou chimique.

Conduite à tenir

  • Lorsqu'un aliment a mauvais goût il faut immédiatement cesser de le consommer: cette règle est rarement appliquée.
  • La meilleure conduite lorsqu'on constate un goût anormal sur un aliment acheté consiste, si cet aliment a été vendu par un commerçant, à lui faire savoir de façon discrète qu'il y a une anomalie quant au goût de l'aliment: cela lui permettra de prendre des mesures si plusieurs personnes lui signalent le même problème. En particulier les grandes chaînes de distribution disposent d'un système d'alerte interne permettant de faire remonter ces plaintes et de prendre des mesures au niveau national en cas de problème récidivant en plusieurs endroits. Un artisan assurera de son côté une vérification de la préparation du produit s'il est alerté. Dans de nombreux cas, les professionnels alertés demandent d'eux même par sécurité des analyses complémentaires sur les produits mis en cause, sans le faire savoir au consommateur. Dans le doute, il est en général possible d'aboutir à un arrangement commercial suffisant dans la majorité des cas.
  • Dans le cas où vous souhaiteriez obtenir la preuve d'une anomalie sur l'aliment, il sera nécessaire que vous preniez en charge les analyses, car en l'absence de malades et de déclaration officielle de Toxi Infection Alimentaire Collective qui doivent être déclarées par les médecins qui les constatent, il n'y a pas de prise en charge officielle des analyses. Les analyses réalisables sur un aliment sont très nombreuses (analyses microbiologiques ou recherches chimiques) et une recherche non ciblée sur un problème précis peut conduire à des coûts analytiques élevés. Nous pouvons vous conseiller en fonction de l'anomalie de goût remarquées, mais malgré une étude attentive de nombreuses analyses ne permettent pas toujours de prouver l'origine du défaut de goût.
  • Dans tous les cas gardez à l'esprit qu'il vaut mieux mener une action diplomatique, discrète et constructive, car à moins d'avoir la preuve formelle d'anomalie de l'aliment (ce qui est rare malgré les analyses faites) et d'avoir déposé une plainte en bonne et due forme, vous ne pouvez entreprendre que des démarches amiables s'il n'y a pas eu d'enquête officielle.
  • Conservation des aliments mis en cause : conservez les restes de l'aliment au froid positif (réfrigérateur) pour une conservation courte ou négatif (congélateur) pour une conservation plus longue jusqu'à ce qu'on ait décidé de l'analyser ou pas. Si vous disposez d'unités de vente consommateurs non ouvertes, il faut éviter de les ouvrir afin de conserver le produit dans l'état où il a été vendu.

Pour tout renseignement complémentaire ou si vous souhaitez faire réaliser des analyses pour votre propre compte en dehors d'une enquête officielle, prenez contact avec le secrétariat de division de Inovalys au 02 51 85 44 45 qui vous orientera sur une personne compétente.

Actualités

Transfert des activités du laboratoire d’œnologie de la Frémoire, à Vertou, vers le site de la Chantrerie, à Nantes.

Afin de contribuer à l’optimisation de nos processus et à la mutualisation de nos ressources, le personnel et le matériel de laboratoire de notre laboratoire de Vertou rejoindront prochainement l’équipe de notre laboratoire de chimie alimentaire situé à la Chantrerie à Nantes.

Le Bisphénol B, une alternative au bisphénol A

Le laboratoire Inovalys réalise l’analyse de bisphénol B, considéré également comme un perturbateur endocrinien.

vers le haut
Save as PDFRSS
Save as PDF