Analyses des cyanobactéries et cyanotoxines en eau douce

Des « efflorescences » ou « blooms » de couleur verte ou bleu/verte apparaissent de plus en plus souvent en période chaude dans les plans d’eau ou les rivières à écoulement lent. Afin d’évaluer un potentiel risque sanitaire, le laboratoire Inovalys peut identifier et quantifier les différentes cyanobactéries principalement à l’origine de ce phénomène. Le laboratoire Inovalys peut également doser les cyanotoxines qu’elles secrètent dans l’eau et qui peuvent avoir un impact sur la santé humaine ou animale.

Les cyanobactéries 

Les cyanobactéries ne sont pas à proprement parler des micro-algues, mais bien des bactéries (procaryotes). Elles sont pourtant communément appelées « algues bleu-vert » de par la couleur qu’elles donnent à l’eau lors de périodes de fortes accumulations (on parle d’"efflorescence" ou de "blooms"). Il existe de nombreux genres de cyanobactéries (Anabaenopsis sp, Microcystis sp, Oscillatoria sp, Planktothrix sp,  …  ) aux formes très variées, souvent regroupées en filaments. Si certaines peuvent avoir des vertus thérapeutiques ou alimentaires (comme les spirulines), d’autres sont capables de secréter des toxines (cyanotoxines) parfois nocives pour la santé humaine ou animale (dermato, hépato ou neuro toxicité).

Identification et dénombrement des cyanobactéries par le laboratoire Inovalys

Observer la variété des formes de cyanobactéries au microscope est un régal pour l’œil … encore faut-il savoir les reconnaitre !

Inovalys dispose de matériel adapté et performant, et d’un personnel compétent régulièrement formé pour réaliser ces identifications complexes. Le laboratoire est donc en mesure d’identifier les différents genres de cyanobactéries présents dans l’échantillon, puis de les quantifier.

Ces analyses sont réalisées par microscopie inversée selon la méthode « Utermohl ».
Pour chaque genre de cyanobactéries identifié, les résultats sont exprimés en nombre de cellules / ml et en nombre de cellules de cyanobactéries « potentiellement toxiques »/ml.

(⇒ bilan type «CYANO» dans la demande de devis ci-dessous)

Valeurs limites en cyanobactéries 

Pour les zones de baignades en eaux douces suivies réglementairement dans le cadre du contrôle sanitaire des eaux de loisirs par les ARS, les valeurs seuils utilisées pour la gestion des activités nautiques ou de baignade peuvent varier d’un département à l’autre (se renseigner auprès de votre ARS départementale) :
Cependant on peut retenir que le plus souvent :

  • <20 000 cellules de cyanobactéries potentiellement toxiques /ml : activités normales
  • >100 000 cellules de cyanobactéries /ml : baignade et consommation de poisson interdites + restriction des activités nautiques selon les valeurs seuils en cyanotoxines (voir ci-dessous)

Les cyanotoxines

    Analyses des cyanotoxines 

    Certaines cyanobactéries sont susceptibles de produire des molécules pouvant être dangereuses pour la santé (humaine et animale) : les cyanotoxines.

    Les différents groupes de cyanotoxines « totales » pouvant être analysées par Inovalys sont les suivants : 

    • Microcystines (LA, LR, RR, YR)  (⇒ bilan type «MICROCYST» dans la demande de devis ci-dessous)
    • Anatoxine A, Cylindrospermopsine, Nodularine, Saxitoxine   (⇒ bilan type «ANTOX» dans la demande de devis ci-dessous)

    Ces analyses sont réalisées par des techniques hautement performantes en chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse.
    Pour chaque type de cyanotoxines, les résultats sont exprimés en µg/l.

    A savoir : par défaut, Inovalys réalise l’analyse des cyanotoxines « totales » qui prend en compte les cyanotoxines intracellulaires (« biomasse ») contenues dans les cellules des cyanobactéries vivantes + les cyanotoxines « dissoutes » présentes dans la phase aqueuse après lyse des cellules des cyanobactéries.

    Cyanotoxines « totales » = cyanotoxines « biomasse » + cyanotoxines « dissoutes »

    Mais Inovalys peut aussi doser séparément uniquement les cyanotoxines « dissoutes » : (⇒ bilan type «CYANOTOX-DI» dans la demande de devis ci-dessous). Ainsi, l’analyse des cyanotoxines « dissoutes » réalisée en complément de l’analyse par défaut des cyanotoxines « totales », permet d’obtenir par différence les cyanotoxines « biomasse ».

    Valeurs limites en cyanotoxines 

    Pour les zones de baignades en eaux douces suivies réglementairement dans le cadre du contrôle sanitaire des eaux de loisirs, les valeurs seuils en cyanotoxines « totales » sont généralement les suivantes (se renseigner également auprès de votre ARS Départementale pour plus de précisions ) :

    • Somme des Microcystines détectées < 13 µg/l (en équivalent Microcystine-LR)
    • Anatoxine A < 40 µg/l
       
    vers le haut