Rétrospective du Webinaire sur la qualité des eaux naturelles

Rétrospective du Webinaire sur la qualité des eaux naturelles

Le laboratoire Inovalys vous remercie pour votre participation au webinaire. Si vous n’avez malheureusement pas pu y participer, voici un rapide résumé.

Ce webinaire a été animé par :

  • Jérôme Negriolli : Directeur de la filière environnement
  • Aurélien Ferchaud : Directeur adjoint de la filière environnement
  • Jérémy Séjourné : Responsable adjoint des laboratoires micropolluants organiques
  • Marc Macé : Directeur Relation Client

Pendant ce webinaire, il a été évoqué :

Le contexte réglementaire

  • La Directive cadre sur l’eau précisant les micropolluants à rechercher, les analyses de substances, la classification, l’étiquetage de produits, la mise sur le marché des pesticides, les rejets de polluants
  • La Directive européenne 16/12/20 mentionnant les perfluorés (PFAS), bisphénol A et incluant une liste de vigilance évolutive (avec actuellement les nonylphénols et bêta-estradiols)

La recherche et le développement sur les micropolluants dans l’eau

Le laboratoire d’analyse Inovalys travaille actuellement sur plusieurs projets de développement :

  • Analyse de 20 PFAS (substances perfluoroalkylées) de la directive européenne
  • Élargissement de nos listes pour le dosage de médicaments et autres perturbateurs endocriniens

L’analyse des micropolluants organiques

Extraction des micropolluants organiques par la méthode SBSE

Pour l’extraction des micropolluants organiques, le laboratoire Inovalys utilise la méthode SBSE (extraction par sorption sur barreau magnétique). Nous sommes le seul laboratoire en France à utiliser la méthode SBSE accréditée* en routine pour l’analyse de plus de 200 composés. Elle est adaptée pour l’analyse des eaux douces (eau superficielle, eau potable, eau de forage). Cette méthode permet l’analyse d’un nombre important de micropolluants (pesticides, HAP, PCB, …).

Avantages de la méthode SBSE : 

  • Plus grande sensibilité et répétabilité
  • Analyse d’un grand nombre de micropolluants organiques (plus de 200 paramètres) : 
    • les pesticides comme les organochlorés, les organophosphorés, les pyréthrinoïdes, les triazines
    • les POPs (polluants organiques persistants ) comme les PCB (PolyChloroBiphényle), les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques), les BDE (ou PBDE = Diphényléthers polybromés), les chloroalcanes, les phtalates 
    • ou les autres micropolluants comme les chloroanilines, les chlorobenzènes ou les chloronitrobenzènes.
  • Pas d’utilisation de solvant
  • Besoin de peu de volume d’échantillon d’eau
  • Délais d’analyse plus courts

Extraction SPME sur les eaux naturelles

L’extraction SPME (Microextraction en phase solide) est utilisée pour l’extraction des COV (Composés Organiques Volatiles). 

Dosage des micropolluants dans les eaux

Après l’extraction, le dosage est réalisé par GC/MS (chromatographie gazeuse couplée à la spectrométrie de masse), GS/MS-MS, LS/MS (chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse) ou LS/MS-MS. La chromatographie gazeuse est plus adaptée pour des composés volatiles. Alors que la chromatographie liquide est plus adaptée pour des composés moins volatiles ou thermolabiles.

Focus sur le QTOF (Quadrupole Time-of-Flight)

La spectrométrie de masse haute résolution (QTOF) peut être couplée à un chromatographe en phase gazeuse ou en phase liquide selon les types de composés analysés.

Objectifs de cette méthode de dosage : 

  • L’identification hautement spécifique d’une molécule connue (domaine alimentaire ou environnement)
  • L’analyse non ciblée (recherche de suspect ou identification d’inconnus)

Nos prestations d'analyses

Vous pouvez retrouver notre plaquette qui présente nos analyses proposées concernant les eaux naturelles.

Vous pouvez consulter nos sujets sur :

Contact

Notre service client est disponible par téléphone au 02 51 85 44 44 ou par mail à contact@inovalys.fr pour répondre à vos questions.

*Accréditation Essais N° 1-5752, liste des implantations et portées disponibles sur www.cofrac.fr
 

vers le haut